La Russie réagit durement aux sanctions de l’OTAN

Le lundi 18 octobre 2021, la Russie a annoncé qu’elle suspendrait sa mission auprès de l’OTAN et de l’OTAN à Moscou après que huit responsables russes accusés d’espionnage ont été retirés de l’accréditation de l’Alliance. “Après certaines mesures de l’OTAN, le cadre de coopération n’est plus en place”, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, expliquant que ces décisions prendraient effet a priori le 1er novembre.

Dans le détail, la Russie sera sa mission à Bruxelles auprès de l’alliance militaire occidentale et de la mission OTAN de l’ambassade de Belgique à Moscou pour une durée indéterminée. Ce dernier serait le lien entre l’alliance de Bruxelles et le ministère russe de la Défense. Sergueï Lavrov a également annoncé qu’il mettrait fin aux activités du Bureau d’information de l’OTAN. Cette dernière est définie par l’alliance comme une mission visant à « améliorer la connaissance et la compréhension mutuelles ». Depuis 2014 et l’annexion de la Crimée par la Russie « L’OTAN a déjà fortement restreint les contacts avec notre mission. Depuis, il n’y a eu aucun contact du côté militaire », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

Il a assuré que l’OTAN « n’a aucun intérêt au dialogue et au travail sur un pied d’égalité ». “Nous ne voyons pas la nécessité de prétendre qu’un changement est possible de sitôt”, a-t-il déclaré. En “urgence”, l’alliance pourrait contacter l’ambassadeur de Russie en Belgique à l’avenir, a déclaré Sergueï Lavrov.

Ces annonces interviennent après une énième allégations d’espionnage. Début octobre, l’OTAN a annoncé avoir retiré l’accréditation de huit membres de la mission russe à Bruxelles qui avaient été accusés d’être des “agents de renseignement russes non déclarés”. Et le secrétaire général d’Allianz, Jens Stoltenberg, a accusé Moscou d’augmenter les “activités malveillantes” en Europe. La Russie en a pris acte, estimant que l’alliance politico-militaire mise en place par les opposants à l’Union soviétique en 1949 avait démontré son refus de normaliser les relations.

LIRE AUSSI Gérard Araud : « Brain dead » de l’OTAN ? Oui, mais il ne faut pas dire ça

En mars 2018, l’OTAN a décidé de retirer les accréditations de sept membres de la mission russe et de les expulser de Belgique après l’empoisonnement de l’ancien agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Loulia. Le nombre d’accréditations pour la représentation russe à Bruxelles a alors été réduit de 30 à 20. Le 7 octobre 2021, ce nombre a encore été réduit et ramené à 10.

Malgré les fortes tensions, le haut commandement militaire russe a rencontré à plusieurs reprises dans des pays tiers des chefs militaires de l’OTAN et du Pentagone depuis 2014. En février 2020, le chef d’état-major russe Valeri Guerassimov s’est entretenu en Azerbaïdjan avec le commandant en chef de l’OTAN en Europe, le général américain Tod Wolters. En septembre 2021, après une précédente interview en décembre 2019, Valéri Guerassimov a rencontré son homologue américain Mark Milley à Helsinki, en Finlande.

Recevez chaque mardi les meilleures nouvelles internationales et obtenez un aperçu des offres exclusives Le Point.

J’ai cru voir Pasqua !

Ce sont nos politiques étroites, menées par les États-Unis, qui ont conduit l’Europe à défier la Russie.
En retour, le prix de cet aveuglement est ce que les Français, et avec eux tous les Européens, supportent avec la hausse des prix des hydrocarbures et du gaz.
Les Russes nous maintiennent “au bout de la fourche” et ce ne sont pas nos “amis” arabes qui nous viennent en aide, bien au contraire.
Les Européens veulent déclarer la guerre aux énergies fossiles, ils nous croient sur parole en limitant l’offre.
Avant que le retournement énergétique n’ait lieu (en plus en démantelant le secteur nucléaire), ils nous briseront le dos économiquement.
Placer ouvertement son autonomie stratégique entre les mains des « pantins » bruxellois, eux-mêmes gouvernés par les intérêts et les idéologues allemands, est un crime contre la nation.

Lire les articles de la rubrique International,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQ
Politique de confidentialité
Politique relative aux cookies
Crédit d’impôt
Didacticiel vidéo
La publicité
Contactez-nous
Index des pages
imprimer
UGT
CGV
Charte de modération
archiver

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

En savoir plus à ce sujet
Votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Keywords:

NATO,Russia,Jens Stoltenberg,NATO, Russia, Jens Stoltenberg,,Russie,OTAN,défense,,Russie, OTAN, International, actualité internationale, affaires étrangères, ministère des affaires étrangères, politique étrangère,,,Russie,OTAN,diplomatie,expulsions,,Russie,Otan,États-Unis,,,,,,Russie-Diplomatie-Otan-Diplomatie-Sergeï Lavrov-Otan-Kremlin,

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

Suivez nous ...

4,266FansLike
840FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img