Cameroun – Junior Kamdem: A Nkololoun, sous-emploi

Ce stagiaire F3 a démarré dans une petite entreprise après l’échec de ses demandes aux entreprises locales.

Junior Kamdem était assis sur un grand tabouret au bord de la route du marché Nkololoun à Douala. Il a un T-shirt à la main. Le reste de la marchandise est conservé dans un sac en nylon noir. Le jeune homme de petite taille regarde perdu dans l’espace. Il n’a pas déballé toute sa marchandise par crainte de représailles de la part des policiers et des agents de la mairie qui sillonnent le quartier depuis mercredi pour évacuer tous les occupants du bord de la route. Vendredi prochain, après avoir dépassé la police, Junior a repris sa position habituelle. Mais le client est rare. Le vendeur a l’air déprimé. «Même les clients ont peur d’entrer sur le marché de Nkololoun depuis trois jours. Ils ont peur d’être pris par des coups de feu ou des jets d’eau de la police », se plaint le petit commerçant.

C’est grâce à son petit commerce de t-shirts friperies triés lors du déballage que le jeune homme parvient à se faire un peu d’argent. «Après avoir acheté les t-shirts prêts à l’emploi, je dépense encore un peu d’argent en couture pour les ajustements. Ensuite, je les vends pour faire des bénéfices », explique Junior. Le prix de revente d’un t-shirt varie entre 500 et 1000 F. Cfa. Junior Kamdem dit braver les intempéries pour gagner 3 000 francs CFA de profit quotidien alors que les affaires sont en plein essor. Mais il y a aussi des jours où il n’y a qu’une seule pièce. «Ces jours-là, je rentre chez moi à pied», raconte Junior, qui vit dans le quartier de Bilonguè avec une femme et deux filles (Mélissa et Christelle), des jumelles de quatre ans. En plus de la ration alimentaire, la petite ingénieuse de 27 ans doit également payer un loyer mensuel. Il dit aussi qu’il s’effondre sous le poids de la dette.

Faute de mieux

Junior Kamdem n’a pas voulu savoir qu’il vendait des vêtements sur la chaussée du marché de Nkololoun. Après avoir terminé sa probation F3 (électricité), ses parents n’ont plus les ressources financières pour soutenir ses études. Le jeune homme a alors commencé à déposer des candidatures partout. Face au silence des entreprises, il décide de se lancer dans une vie active à travers les petites entreprises. Cela commence par la vente de rue d’emballages plastiques sur le marché central de Douala. Si les coûts à domicile augmentent, Junior Kamdem souhaite également améliorer ses revenus. Il a donc commencé à vendre des vêtements d’occasion sur le marché de Nkololoun.

Mathias, qui a déplacé le Ngam

#Cameroun #Junior #Kamdem #Nkololoun #sousemploi

Ref. : 237online.com

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img