Le fer de Mbalam-Nabeba : sans faits d’armes, les nouveaux partenaires du Cameroun sont aussi accusés de ruse

(Investir au Cameroun) – Suite à la signature, le 25 juin 2021, d’un protocole d’accord (MoU) entre l’Etat du Cameroun et les sociétés AustSino et Bestway Finance Ltd, pour la construction de la ligne ferroviaire de plus de 500 km entre Mbalam et le port en eau profonde de Kribi, la réponse de Sundance Resources ne s’est pas fait attendre. Ce junior mineur australien, qui a ouvert un contentieux arbitral contre les États du Cameroun et du Congo pour expropriation illégale de ses actifs au gisement de fer de Mbalam-Nabeba, à la frontière Congo-Cameroun, a annoncé une libération le 27 juin 2021. .

« Nous sommes choqués par ces derniers développements, notamment parce qu’une entreprise australienne (avec des actifs chinois, NDLR) – AustSino – que nous avons introduit dans le projet de minerai de fer de Mbalam-Nabeba, cherche à capitaliser sur l’expropriation illégale des actifs de Sundance sur le minerai de fer Belches Giulio Casello, PDG de Sundance Resources. « Sundance et AustSino ont passé deux ans à collaborer au développement du projet de minerai de fer de Mbalam-Nabeba, y compris le développement de la mine de Mbalam au Cameroun et de la mine de Nabeba en République du Congo, ainsi que les infrastructures ferroviaires et portuaires nécessaires. livrer le minerai de fer sur des navires à Kribi. Dans le cadre de cet accord de coopération, Sundance a présenté de bonne foi AustSino et plusieurs partenaires industriels chinois d’AustSino aux autorités camerounaises et congolaises. Il continue.

Poursuite judiciaire

Accusant implicitement AustSino et son partenaire Bestway Finance Ltd d’une sorte de ruse, le PDG de Sundance Resources souligne également que « Moins d’un mois après que Sundance a mis fin à l’accord de coopération avec AustSino, Congo illégalement et sans avertissement, Sundance et ses filiales ont exproprié la licence du projet Nabeba, et l’ont cédée peu après à Sangha Mining Development, une nouvelle société enregistrée à Hong Kong et à 100 % propriété de Bestway ».

Face à ces agissements de son ancien partenaire (AustSino) et de son allié (Bestway), la junior minière australienne, qui pendant près de 10 ans n’a pas pu trouver de partenaires financiers pour développer le projet minier Mbalam-Nabeba, non. exclut le durcissement des procédures internationales contre le Cameroun et le Congo. ” Sundance a toujours rempli toutes ses obligations de licence et est allé à l’extrême au Cameroun et au Congo, c’est pourquoi nous sommes si déterminés à contester cette expropriation illégale devant les tribunaux internationaux… Maintenant, avec l’aide de notre conseiller juridique, nous nous tournons vers Magic Circle Clifford Chance, si, à la lumière de ces développements, nous devrions étendre la portée de notre action en justice pour sauvegarder et protéger les intérêts de Sundance et de nos investisseurs », annonce Giulio Casello, dont la société réclame déjà des dommages et intérêts de 4 800 milliards de FCFA au Congo, envoyant un signal fort à la partie camerounaise.

Pour l’instant, rien n’indique que le déploiement judiciaire de Sundance aura un impact direct sur l’évolution du projet sur le terrain. Mais depuis la signature du protocole d’accord du 25 juin 2021 au Cameroun, des questions se posent sur les capacités réelles d’AustSino et Bestway à construire le chemin de fer Mbalam-Kribi puis à développer le projet minier Mbalam-Nabeba, qui comprendra également la construction d’un terminal minéralier dans le port de Kribi et la mine de Mbalam. Ces questions sont essentiellement basées sur les antécédents d’AustSino dans le développement de projets miniers.

Curiosités en pique

En effet, sur le site de cette junior minière, qui a visiblement été construite en 2021, on découvre qu’AustSino, qui a été radiée de la bourse australienne en décembre 2020, ne possède qu’un seul actif minier en Australie (Peak Hill Iron Project). Le rapport d’activité du 30 septembre 2020 ne mentionne que l’évolution des négociations entamées en 2018 avec Sundance Resources (qui seront ajournées le 12 novembre 2020, ndlr) sur le projet Mbalam-Nabeba. Le rapport de trésorerie pour la même période répertorie les dépenses liées à celle de certaines start-up. ” La société a versé 177 000 $ (environ 65 millions de FCFA) à des parties liées, y compris le paiement d’honoraires d’administration et de conseil aux administrateurs… La société a payé environ 88 000 $ (environ 48 millions de FCFA)) en frais d’exploration au cours du trimestre terminé le 30 décembre. septembre 2020 », découvre-t-on dans ledit rapport.

Outre ces curiosités qui font s’interroger sur cette entreprise appelée à participer à un projet qui nécessite actuellement un investissement mondial de 5 500 milliards de FCFA, son partenaire financier, Bestway Finance Ltd, ne laisse personne indifférent. Après tout, cette holding financière, basée à Hong Kong, existe depuis à peine un an depuis sa création en juin 2020. Quelques mois plus tard, ce nouveau-né a repris les actifs de Congo Iron (filiale congolaise de Sundance Resources) sur le Projet minier de Mbalam via Sangha Mining Development Limited.-Nabeba.

Ce scénario n’est pas sans rappeler celui de Geovic, une junior minière américano-canadienne, qui avait longtemps espéré exploiter les gisements de nickel, cobalt et manganèse de Nkamouna, dans l’est du Cameroun, un projet qui est resté en berne depuis 2013. Cela a ce fut aussi le cas de la société américaine Hydromine qui, au début des années 2000, souhaitait investir 5 000 milliards de FCFA dans le gisement de bauxite de Minim-Martap dans le nord du pays. Face à son incapacité, le gouvernement camerounais a dû décider en juillet 2018 de céder les permis de ce projet minier à l’Australian Canyon Resources. Après l’épisode de Sundance Resources sur le projet Mbalam-Nabeba, qui n’était certainement pas le plus glorieux du secteur minier au Cameroun, va-t-on vers un scénario identique avec le tandem AustSino-Bestway ?

Brice R. Mbodiam

A lire aussi :

24-06-2021 – Le chinois AutSino se repositionne au pied de Mbalam-Nabeba, après des négociations infructueuses avec Sundance

03-03-2017 – Après son bluff sur la bauxite de Minim Martap, Hydromine annonce un projet hydroélectrique pharaonique au Cameroun

23-02-2018 – Après avoir quitté le Cameroun depuis 2013, Geovic veut relancer le projet minier de nickel et cobalt de Lomié

.

#fer #MbalamNabeba #sans #faits #darmes #les #nouveaux #partenaires #Cameroun #sont #aussi #accusés #ruse

Ref. : investiraucameroun.com

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img