Après la sortie des numéros d’urgence, le patron d’Orange a rapidement appelé l’Assemblée nationale

Stéphane Richard sera convoqué d’ici dix jours pour répondre aux questions des députés, selon le porte-parole de LREM Roland Lescure.

Des enquêtes judiciaires et administratives, un audit du réseau et des services Orange et bientôt une audition de Stéphane Richard, le patron de l’opérateur, à l’Assemblée nationale. C’est ce qu’a annoncé dimanche matin sur France Info le député Roland Lescure, porte-parole de LREM, plus de trois jours après la coupure massive des numéros d’urgence.

“Nous allons (le) convoquer à l’Assemblée nationale”, a-t-il déclaré. J’espère qu’il aura des réponses pour nous. (…) C’est une question de jours, on prépare le rendez-vous, je pense qu’on aura Stéphane Richard devant l’Assemblée nationale dans dix jours. Et le député de s’assurer que le Palais Bourdon “doit faire son travail d’audit”, car “évidemment le cahier des charges n’a pas été respecté”.

Enquête interne « approfondie »

Le patron d’Orange, qui est dans la tourmente, devra répondre de lui-même alors que les enquêtes s’intéressent à au moins cinq décès dans cet incident, dont celui d’un enfant de 28 mois en Vendée.


Lire aussiBug des numéros d’urgence de l’île de la Réunion : “Quand l’ambulance est arrivée, mon mari était mort”

Le 3 juin, il déclarait alors sur RTL : « Nous sommes à la disposition de tous les organismes qui les mèneront (les enquêtes, ndlr) : justice peut-être, enquêtes administratives, nous parlions de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information. (Anssi)… Nous coopérerons bien entendu sans préjuger de l’issue de ces enquêtes.» Le PDG Stéphane Richard avait présenté de «vives excuses» aux personnes concernées et exclu une cyberattaque.


Lire aussiPanne des numéros d’urgence : comment prouver qu’un décès aurait pu être évité ?

L’opérateur Orange a lancé une enquête interne “approfondie”, dont les conclusions sont attendues d’ici sept jours, a annoncé vendredi le groupe.

Mercredi soir les numéros 15 (Samu), 17 (police), 18 (pompiers) et 112 (un numéro européen) étaient injoignables ou très difficiles à joindre partout en France, obligeant les personnes à renouveler leur appel ou à utiliser les lignes directes en urgence par les autorités .

Cinq décès suspects ont été signalés dans le Morbihan, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Saône, la Vendée et l’île de la Réunion. Parmi eux un enfant de 28 mois.

#Après #sortie #des #numéros #durgence #patron #dOrange #rapidement #appelé #lAssemblée #nationale

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img