“Bielsa est de classe mondiale”: de Leeds à l’Euro Espoirs, se confie Illan Meslier

Illan Meslier a 21 ans et trois mois et a réalisé une bonne première saison en tant que partant en Premier League. Le gardien de but de Leeds se tourne désormais vers l’Euro Espoirs avec un quart de finale contre les Pays-Bas lundi (18h) à Budapest.

La voix grave et la relaxation naturelle d’Illan Meslier ont souligné l’interview qu’il nous a accordée par téléphone jeudi après-midi. Il faut dire que le gardien de but de Leeds s’habitue à l’exercice après une première saison prometteuse en Premier League (35 matchs, 11 draps propres). L’ancien Lorientais n’a que 21 ans, il suit une tendance à la hausse. A Budapest avec l’équipe de France Espoirs, il jouera lundi contre les Pays-Bas pour tenter d’obtenir un billet pour les demi-finales de l’Euro (31 mai – 6 juin).

Vous venez d’être nommé meilleur jeune joueur de la saison à Leeds. Qu’est-ce que cela signifie pour toi?

ILLAN MESLIER. Cela me fait très plaisir, c’est le premier trophée individuel que j’ai remporté. Le premier d’une longue série, j’espère. Je suis très satisfait de ma première saison en Premier League. J’ai joué et progressé partout. J’ai hâte de confirmer davantage la saison prochaine.

Vous êtes le plus jeune gardien de but à passer le score de 10 à zéro en Angleterre. Savez-vous que tout va très vite?

Je savais que je pouvais battre des records cette année. Je l’ai fait grâce à mes partenaires. Je dois les remercier pour cela, ils ont fait un excellent travail. Tout va très vite mais j’essaye de ne pas sauter les étapes. Je continue de travailler dur chaque jour.

Titulaire à 18 ans en L 2, à 19 ans en Championnat, à 20 ans en Premier League. Pensiez-vous avoir cette trajectoire?

Nous espérons toujours commencer le plus tôt possible, mais un cours n’est jamais linéaire. J’ai rencontré des obstacles à Lorient, j’ai pu reculer, faire les bons choix. Qui sait aussi ce qui se serait passé si Kiko Casilla (Note de l’éditeur: le gardien de but de Leeds) n’a pas été suspendu l’année dernière? Je suis très heureux où je suis, mais ce n’est pas encore fini. Je veux aller encore plus haut!

L’obstacle à Lorient dont vous parlez est l’arrivée de Paul Nardi à Lorient, qui vous incite à partir il y a deux ans. Pourquoi avez-vous choisi Leeds à l’époque?

Parce qu’ils avaient le plan le plus clair. L’Angleterre est un championnat qui m’a toujours attiré, j’ai toujours voulu y jouer. L’opportunité s’est présentée à Leeds. Nous avons dû faire un choix, cela a payé. Je n’ai pas de regrets.

Quel impact Marcelo Bielsa a-t-il eu sur votre choix?

Il a joué un rôle très important. Je l’ai connu de Marseille, et aussi de Lille. Nous voulons tous être entraînés par des entraîneurs de ce calibre. C’est de classe mondiale. Il a clairement influencé ma décision. C’est lui qui m’a fait commencer en Premier League cette saison. Quand j’étais moins bon, il me rassurait. En présence des journalistes, il n’a pas hésité à dire qu’il me faisait confiance. Quand on est jeune, ce n’est jamais facile et la confiance du coach vous aide à avancer. Il m’a beaucoup aidé.

Il est surnommé “El Loco”. Comment est-ce en réalité?

Il veut toujours gagner, faire un bon jeu et utilise beaucoup la vidéo. C’est une personne très professionnelle. Nous donnons tout pour lui en prêtant attention à notre alimentation, à notre poids. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour faire correctement ce qu’il nous demande.

Est-il l’un des meilleurs entraîneurs au monde?

Je pense que c’est clair! Il suffit de voir ce qu’il a fait cette saison. Il a battu le record de points pour un club promu en Premier League (59), marquant le plus de buts pour un club nouvellement promu (62). Il vient d’une belle saison. Je le classe clairement parmi les meilleurs.

Si nous sommes formés par Bielsa, aspirons-nous à être un jour coachés par Guardiola, l’un de ses disciples?

J’ai toujours eu des entraîneurs qui aiment jouer avec le ballon, qui préfèrent le jeu au sol, qui commencent par derrière. J’aime la philosophie de Bielsa et celle de Guardiola. Je serai toujours attiré par ce type de profil, alors pourquoi pas.

Voir ce post sur Instagram

Un post partagé par Illan Meslier (@ illan.meslier)

Vous approchez de la phase finale de l’Euro Espoirs en tant que gardien alors qu’Alban Lafont est tenu par les dames avec Nantes. Cela change-t-il votre approche de l’événement?

Je sais que je jouerai un rôle décisif. C’est différent, je suis encore plus concentré que lorsque j’étais numéro 2 derrière Alban (Lafont). Il faut se conditionner pour jouer un gros match lundi. Il y en aura onze sur le terrain pour tenter de battre les Néerlandais.

Avez-vous l’équipe pour gagner l’euro?

Nous savons que nous sommes attendus car nous avons une grande équipe sur papier. Notre objectif est d’aller le plus loin possible. Nous avons les qualités pour gagner l’euro. Mais avant cela, il y a déjà les quarts de finale. Vous n’avez pas besoin d’avoir l’air trop beau pour sortir de toute façon.

Comment la récente perte d’acteurs managériaux tels que Guendouzi, Koundé, Fofana ou Truffert a-t-elle été perçue au sein de l’équipe?

Ce sont moins des leaders. Les blessures de Matteo (Guendouzi) et plus tôt de Jeff (Reine-Adélaïde), qui étaient nos capitaines, n’étaient pas faciles à digérer. Heureusement, nous en avons d’autres. Tous les joueurs ont le niveau pour jouer.

Il y a quelques mois avant France footballChristophe Lollichon a dit de ne pas prendre trop de risques en annonçant que vous serez le futur gardien des Bleus. Pensez-vous que vous le serez dans le futur?

J’espere ! Cela a toujours été un rêve de pouvoir jouer pour l’équipe de France A. J’ai eu la chance de passer par toutes les catégories inférieures. C’est l’étape logique et si cela devait arriver, cela signifierait une bonne performance avec mon club. Maintenant, je sais que j’ai encore besoin d’améliorer les choses pour rejoindre cette grande équipe.

Après les Euro Espoirs, il y a les Jeux Olympiques à Tokyo. Est-ce un objectif?

Ça se complique, les dates ne sont pas bonnes. La finale est à quelques jours de la reprise de la Premier League. Je ne peux pas me permettre d’être absent plus de trois semaines avant le premier match de championnat. Ce serait trop risqué, je pourrais perdre ma place avec l’entraîneur Bielsa. Tout ce dont vous avez besoin est un gardien de but pour arriver, commencer, bien performer et il ne quittera jamais l’équipe. J’aurais aimé jouer aux Jeux, mais je veux éviter cela et Leeds ne veut pas non plus me libérer.

#Bielsa #est #classe #mondiale #Leeds #lEuro #Espoirs #confie #Illan #Meslier

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img