Elections départementales dans le Val-d’Oise: Vauréal, très recherché par la droite

Aujourd’hui, à gauche, le canton qui comprend une partie du Vexin est très convoité par la droite qui est actuellement en charge du département. Et ce n’est pas sans raison que Magny-en-Vexin a changé lors des dernières élections municipales.

Partagé entre un Vexin très rural et l’entrée de l’agglomération de Cergy-Pontoise, le canton de Vauréal penche aujourd’hui à gauche. Lors de sa création en 2015, à l’occasion de la redistribution, elle a en effet été remportée par un duo (DVG) composé de deux maires: Sylvie Couchot de Vauréal et Jean-Pierre Muller de Magny-en-Vexin. Mais ce territoire hétérogène est aujourd’hui très convoité par la droite. En fait, la majorité départementale sortante en a fait son objectif premier de conquête. Et compte tenu de la liste des candidats de cette année, nous comprenons pourquoi.


Lire aussiElections départementales dans le Val-d’Oise: à Domont, la gauche est divisée face à Sébastien Meurant

Les élus sortants ne se représentent pas eux-mêmes. «C’est un choix conscient», explique Sylvie Couchot. J’ai assez à voir avec mes mandats de maire et de vice-président de l’agglomération de Cergy-Pontoise. «Ce sont de nouveaux visages qui allaient donc conquérir le canton. La gauche est divisée avec deux candidats distincts, comme lors de l’élection précédente. En revanche, les cartes ont été remaniées localement entre 2015 et maintenant. L’année dernière, la ville de Magny-en-Vexin est même allée à droite: Luc Puech d’Alissac (LR) a mis fin à 19 ans de gouvernement sous Jean-Pierre Muller. Une petite révolution qui pourrait changer la donne.

Magny-en-Vexin est incliné vers la droite

C’est en tout cas ce que souhaite l’actuelle majorité départementale, qui a confié la mission de conquête du canton à un Magnytois nouvellement élu Thomas Vatel. “Ma candidature s’inscrit dans la logique de la municipalité, explique le premier assistant de Magny, 34 ans. Le maire s’était engagé à ne pas détenir de multiples mandats, c’est donc moi qui me suis présenté. Pour être l’équipe la plus représentative de la région.” Le couple de Thomas Vatel, Patricia José, a été élu au conseil municipal contrairement à Vauréal. Les candidats, soutenus par la plupart des mouvements de droite (LR, UVO, Libres!, UDI), ont des plans clairs pour représenter à la fois les zones rurales et urbaines «Magny et Vexin doivent enfin s’asseoir autour de la table», souligne Thomas Vatel, qui prône le développement du transport à la demande, le développement des courts-circuits en plus de la vidéo protection.

Le côté gauche est divisé

De l’autre côté, la gauche est partagée. Eric Proffit-Brulfert, maire (DVG) de Menucourt, collabore avec Lydia Chevalier, première adjointe à Vauréal. «Je connais aussi Vexin car j’étais directeur général des services de Magny», se souvient Eric Proffit-Brulfert, qui souhaite faire du Val-d’Oise un «éco-département». «Nous avons des terres agricoles importantes. Un projet agroalimentaire territorial est en cours de développement, l’association Cergy-Pontoise et le parc naturel du Vexin. Le département n’y est même pas affilié, ce n’est pas normal! Le maire de Menucourt assure qu’il n’a pas vu l’autre candidature de gauche arriver au canton.

Didier Dague, élu à Courdimanche, se présente aux côtés de Kinjal Damani Beurel, fondateur de l’école primaire trilingue du village de Cergy. Ils sont soutenus par la gauche républicaine et socialiste, la (les) génération (s), la gauche radicale et le MRC. Le duo défend l’idée d’ouvrir le Vexin en proposant des idées, comme le développement du prêt de véhicules entre particuliers, en s’assurant que le conseil départemental est validé.

Le rallye national se classe également

Un autre parti convoite le canton: le RN arrivé deuxième en 2015. C’est Philippe Pierre, ancien candidat à la mairie de Beaumont-sur-Oise, qui relève cette fois le défi avec un couple quelque peu surprenant. Annika Bruna, eurodéputée, n’a a priori rien à voir avec le Val-d’Oise. “Mais elle vient en campagne et est déterminée à siéger, sans recevoir de compensation, si nous sommes élus au département”, a déclaré Philippe Pierre. Enfin, la dernière liste soumise (Annick Le Guilcher et Jérôme Menard) reste pour l’instant mystérieuse, ne montrant ni fête ni programme.

Elections départementales dans le Val-d'Oise: Vauréal, très recherché par la droite

Fiche d’identité

Population 52 537 habitants

Les candidats Lydia Chevalier et Eric Proffit-Brulfert (DVG), Annick Le Guilcher et Jérôme Menard (DIV), Annika Bruna et Philippe Pierre (RN), Patricia José et Thomas Vatel (LR), Didier Dague et Kinjal Damani Beurel (DVG) .

Résultats 2015

Premier tour: Sylvie Couchot et Jean-Pierre Muller (DVG) 31,73%, Denise Cornet et Thomas Le Breton (RN) 25,68%, Marie-Paule Faucon et Guy Paris (DVD) 24,63%, Jackie Breton et Marie-Madeleine Rotsaert (DVG) )) 9,45%, Sylvette Amestoy et Patrick Diaz (DVG) 8,50%

Deuxième tour: Sylvie Couchot et Jean-Pierre Muller (DVG) 64,19%, Denise Cornet et Thomas Le Breton (RN) 35,81%

#Elections #départementales #dans #ValdOise #Vauréal #très #recherché #par #droite

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
829FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img