Essonne : Ils portent plainte après que Lucky, leur bichon, a été tué par un Bull Terrier

Lors d’une promenade à Vigneux-sur-Seine le lundi 24 mai, un dogue a soudainement mordu et tué le chien de Michelle. Très choquées par le drame et pour demander justice, elle et son mari ont déposé plainte et écrit au maire de la ville.

Lundi prochain, 24 mai, Michelle (le prénom a été changé) poursuit sa balade à Vigneux-sur-Seine avec Lucky, son petit chien de 3 ans, mélange york et bichon. “Comme il n’y avait personne, je l’ai gardé en ligne, mais à bonne distance, 5 ou 6 mètres”, a-t-elle déclaré mercredi depuis son domicile de Vigneux. Soudain, vers 20h30, à l’entrée du parc de Port-aux-Cerises, un chien “type personnel” déboule et mord Lucky à la gorge. « Le vétérinaire nous a dit : Cest une morsure de jugulaire prédatrice, ne pas jouer, tuer » explique Yvan, son mari.

L’attaque est si violente que Michelle doit lâcher la ceinture. “Il a attrapé Lucky par le cou et a fait des allers-retours avec”, poursuit-elle. Un homme est venu et a couru après le chien. Puis il dit : jeil est mort Dans un réflexe, Michelle filme la fin de la scène. On voit le chien musclé, en réalité un Bull Terrier, tenant le corps du bichon inerte dans sa gueule, comme une peluche ou une peluche. “Badji ! Hurle un homme qui essaie de rattraper le chien, à ce stade sans laisse.

Michelle veut des explications, elle se fait botter

Michelle pousse un cri de douleur en découvrant la scène. Le propriétaire présumé du dogue l’accuse alors de ne pas tenir son chien. “L’homme s’est enfui chez lui, je l’ai suivi”, poursuit la femme. Devant son hall de construction, il a tapé le code numérique et m’a donné un violent coup de pied au genou pour m’empêcher d’entrer. “Il insiste sur le fait que le coup était accidentel”, a déclaré une source proche de l’enquête. Pour ce coup de pied, Michelle s’est vu prescrire sept jours d’invalidité totale (ITT).

Après l’arrivée de la police, le véritable propriétaire du Bull Terrier s’est finalement présenté. Celui qui l’a sorti n’était qu’un ami. La police escorte alors Yvan jusqu’à son domicile pour ramener les restes de Lucky. “On l’a mis dans un sac, dans la malle… Et après on l’a incinéré”, explique-t-il. “Il faut être prudent dans cette affaire”, tempère une source proche de l’enquête. Le Bull Terrier marchait bien en laisse. Seules les laisses des deux chiens étaient emmêlées. L’homme a alors dû retirer sa ceinture pour se libérer. “


Lire aussi“J’ai crié et des voisins sont venus m’aider” : une femme agressée par deux dogues dans le Val-d’Oise

Mardi 25 mai, le couple a déposé plainte au commissariat de Draveil pour agression intentionnelle, entraînant un ITT d’une durée de moins de huit jours. Cette plainte concerne le coup de pied. Mais pour la mort de Lucky, aucun qualificatif criminel ne peut prendre la responsabilité du propriétaire car il s’agit d’une attaque chien contre chien. « Il y a une sorte de vide législatif, dit Yvan.

Le couple veut réclamer des dédommagements

« En effet, la qualification d’homicide involontaire d’animal à animal n’existe pas dans le système de justice pénale, confirme le parquet d’Evry-Courcouronnes. En revanche, il peut être jugé civilement si une faute est prouvée. Yvan compte faire des démarches jusqu’au bout pour obtenir justice. Il contacte plusieurs associations de défense des animaux et écrit un courrier au maire de Vigneux-sur-Seine, autorisant les propriétaires de chiens catégorisés à circuler dans sa commune. « Doit-on attendre la mort de quelqu’un avant de s’attaquer à ce genre de problème ? » demande Yvan dans son courrier.

« Le maire a les déclarations de chiens de type molossoïde, explique Arnaud Lhomme, du pôle recherche de l’association Action Protection Animale. Il peut décider d’emmener le chien au refuge puis demander une étude comportementale des niveaux 1 à 4. A 3 ou 4, le chien est considéré comme dangereux et peut être euthanasié ».

Le maire (LR) contacté de Vigneux-sur-Seine, Thomas Chazal, confirme avoir reçu la lettre du couple. « Nous avons vérifié, ce chien est un Bull Terrier non catégorisé, ne nécessite pas de muselière et est à jour de ses vaccins, a précisé l’élu. Le propriétaire a remis les papiers, tout est en ordre. Elle adore les chiens, elle a été dévastée par eux aussi. “

« De son côté, le propriétaire du bichon peut se réconcilier avec l’assurance de celle du Bull Terrier pour payer le préjudice moral et les frais de crémation », poursuit Arnaud Lhomme. Si la réconciliation échoue, il peut réclamer des intérêts civils. Ce que le couple envisage déjà de faire. Yvan contemple leur grand jardin à Vigneux. “Il nous manque”, pense-t-il. D’ailleurs, si on emménageait dans une maison avec jardin, c’était aussi pour le chien… »

#Essonne #Ils #portent #plainte #après #Lucky #leur #bichon #été #tué #par #Bull #Terrier

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img