Fin de la chasse en Dordogne: à Lardin-Saint-Lazare, déconfinement et relief

Après avoir été enfermé pendant plus de trente heures jusqu’à ce que la police appelle l’ex-militaire, l’ambiance était hier apaisée pour les habitants du village de Lardin-Saint-Lazare.

«La tension a commencé à monter parmi les habitants, entre ceux qui voulaient travailler et ceux qui devaient faire du shopping, heureusement ils ont respecté les consignes jusqu’au bout», raconte Fabienne Borra, la maire de Lardin-Saint-Lazare, épuisée. . “C’était complètement irréel, en général c’est moi qui le regarde à la télé ou au cinéma, c’était vraiment là”, a ajouté le dernier témoin oculaire de l’ex-soldat dimanche à 17 heures.

Depuis, elle a répondu à tous les entretiens par téléphone, “le meilleur moyen de tenir les citoyens informés et rassurés”. L’élu, conscient que la chasse restera dans les mémoires, pense déjà aux séquelles: «Nous allons apporter aux habitants une aide psychologique pour ceux qui le souhaitent. La prévention des violences conjugales doit également être assurée », poursuit le maire, également élu du département.


Lire aussiTirs d’adolescents, collision avec des hélicoptères et arrestation: en Dordogne, en fuite depuis 36 heures

Sur la place du village, chacun raconte sa détention et les longs délais d’attente. Depuis le début de l’après-midi, la terrasse du Bar aux Maîtres, de l’autre côté de la mairie, a toujours été pleine. Kevin habite de l’autre côté de la rue, il n’arrive pas à y croire. “Je lui ai parlé (Note de l’éditeur: fou dans le futur), dimanche à 5h du matin, pour savoir ce qui se passait parce que les hélicoptères m’ont réveillé, il avait un fusil d’assaut, un pantalon militaire, une longue barbe et courait comme dans un jeu vidéo. “

Lorsqu’il a découvert le portrait de l’ex-soldat, il s’est rendu compte qu’il n’avait pas personnellement arrêté un gendarme, mais le fugitif. Son compagnon lui assure qu’elle “n’a plus peur depuis qu’il a été attrapé”, même si elle dit avoir fait des cauchemars la nuit dernière.

VIDÉO. Chasse à l’homme en Dordogne: un moment “très effrayant” pour les habitants de Lardin-Saint-Lazare

Mettez les autres en perspective. «Nous sommes en prison depuis presque un an, donc un autre jour n’est pas grand-chose», dit Serge. Le septuagénaire était allé pêcher dimanche matin, «mais à part avoir entendu parler d’hélicoptères, je suis rentré les mains vides». Ce sera plus difficile pour Julie et son fils d’oublier. Elle vit dans le même quartier que l’ex-compagnon du fou. C’est elle qui a donné l’alerte samedi à minuit.

Un sentiment d’incompréhension

“Au moment où les gendarmes sont arrivés, il avait tout détruit dans la maison et détruit toutes les voitures dans la rue, mon fils de quatorze ans a pris un gros couteau, il avait très peur”, raconte la jeune femme, troublée par ” les gestes. violents mais si calmement exécutés “, de l’ancien militaire qu’elle a vu de sa fenêtre. Ce lundi soir, elle s’est sentie incompréhensible,” comment les gendarmes qui sont venus l’appeler chez son ex-compagnon à ce moment-là ne l’ont-ils pas rattrapée En dépit de leur nombre? Enfin pour les autres résidents, c’est l’heure de la colère. “Cet homme a été condamné quatre fois pour violence domestique, comment est-il possible qu’il ait pu le faire quatre fois?”, s’interroge l’un d’eux.

Terry Dupin court le risque de laisser des traces dans l’esprit des gens, même si cela prend moins de temps que celui des fous des Cévennes et de la Lozère. Ces cas d’hommes ou de femmes en quête de refuge présentent un inconvénient, souvent sous forme de traumatisme. L’électricité et le gaz ont été coupés. Accès routier, fermé. Des voisins évacués, ou enfermés … Lorsqu’un fou entre en action, tout un quartier retient son souffle, suspendu aux manœuvres d’hommes armés, d’hélicoptères et de véhicules blindés, comme tombé accidentellement dans l’environnement quotidien. L’étrange sensation d’être téléporté sur une scène que l’on croyait réservée à un ailleurs lointain persiste longtemps après le départ des dernières balises. Mais ce malaise est largement méconnu.

De grandes ressources ont été déployées pour retrouver un ancien militaire lourdement armé qui a tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes de Lardin-Saint-Lazare.
De grandes ressources ont été déployées pour retrouver un ancien militaire lourdement armé qui a tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes de Lardin-Saint-Lazare. AFP / Thibaud Moritz

«Personne n’est venu nous demander comment ça s’est passé», racontent Hervé et Sylvie, dont le voisin Jean-Pierre a été abattu par le GIGN le 11 octobre 2019 après un siège de 12 heures dans son pavillon. . L’ancien pompier, le chasseur, était dans un délire paranoïaque et violent depuis plusieurs années. «Nous sommes plusieurs à l’avoir signalé, j’ai moi-même écrit au procureur pour mettre en garde sur le cas de ce monsieur qui avait des armes, mais rien ne s’est passé», regrette Antoine. (Note de l’éditeur: le prénom a été changé), un autre voisin, de plus en plus préoccupé par l’idée de déménager.

A La Chèze, village de 600 habitants au milieu du bocage breton, Guillaume, 38 ans, a eu une folie qui s’est résolue sans coups de feu et sans être blessé. Le marginal, qui vivait sans abri dans la maison familiale de ses parents, au bout de sa corde et sans tout, argent, nourriture, contact humain, a menacé de tuer et de «manger» ses voisins, retranché dans sa maison avec un couteau. arme le 10 février. Se demanda-t-il.

Mais un mois plus tard, des habitants effrayés pensaient toujours pouvoir voir sa silhouette devant les maisons de granit. L’épopée sanglante des fous des Cévennes et de la Lozère a ravivé les souvenirs. «Les gens sont plus méfiants, surtout ceux qui interviennent chez les gens. L’électricité est présente dans de nombreuses maisons », déclare la mairesse Marie-Gwenola Hollebecq. Elle se dit que son village a «bien fonctionné», mais craint la prochaine fois. «Nous savons que cela peut devenir incontrôlable à tout moment, nous sommes extrêmement vigilants. “

#Fin #chasse #Dordogne #LardinSaintLazare #déconfinement #relief

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img