Go Entrepreneurs : cinq bonnes raisons de suivre l’événement

Les 9 et 10 juin, cet événement 100% digital propose mille et une solutions pour développer des projets d’entreprise.

Votre tête fourmille d’idées ? Vous souhaitez créer votre propre entreprise ? C’est l’heure ! Go Entrepreneurs (ex-Salon des Entrepreneurs) vous attend les 9 et 10 juin, un rendez-vous annuel devenu incontournable pour les entrepreneurs. Conseils, accompagnement, études de marché… Pendant deux jours, plus de 200 intervenants partagent leur expérience pour guider les entrepreneurs actuels et futurs.


Lire aussiGuillaume Pepy, Président d’Initiative France : « Tout porteur de projet peut être accompagné »

Particularité de cette nouvelle édition post-Covid : l’événement, organisé par le groupe Les Echos-Le Parisien, sera 100% digital, avec des interventions en ligne, à suivre depuis chez soi (inscription gratuite sur www.go-entrepreneurs.com). En régions, d’autres rencontres se tiendront en septembre à Lyon (Rhône), en octobre à Marseille (Bouches-du-Rhône) et en novembre à Nantes (Loire-Atlantique).

Voici nos cinq bonnes raisons de se connecter avec Go Entrepreneurs, ses 160 heures de live, 140 événements, conférences et ateliers…

1. Faites-vous accompagner dans votre projet

Pour les organisateurs, « la cible principale, ce sont les porteurs de projets dans leurs trois premières années. Tout est alors pensé pour accompagner les initiatives émergentes. De multiples conférences abordent des points techniques critiques pour se lancer : prospection, propriété intellectuelle, choix du statut juridique et fiscal, Urssaf, etc.

“Quand on commence, il faut arranger beaucoup de choses à la fois, ça peut donner le vertige”, rappelle Charlotte Cadé, fondatrice de la brocante en ligne Selency. C’est pourquoi il faut être bien guidé au début de l’aventure. « L’accompagnement est exactement la pierre angulaire de Go Entrepreneurs, où il y aura de nombreux contacts spécialisés.

Autre occasion de l’événement : les rendez-vous d’affaires. Avec les banques, régions et autres écoles participantes, les visiteurs peuvent entrer dans un rendez-vous personnel d’une vingtaine de minutes pour discuter de leur projet.

2. Rencontrez des entrepreneurs influents

Le skipper Yannick Bestaff, désormais entrepreneur, partagera son expérience.
Le skipper Yannick Bestaff, désormais entrepreneur, partagera son expérience. AFP / Loïc Venance

La YouTubeuse Léna Situations, l’ancien champion de roller Taïg Khris, le skipper Yannick Bestaf… Ces personnalités devenues entrepreneurs ont envie de partager. Tous deux raconteront leur expérience : espoir, réussite, désillusion.

Selon Charlotte Cadé, sa participation à Go Entrepreneurs était simple : « L’entrepreneuriat est comme un relais, un transfert d’informations. J’étais accompagné quand j’ai commencé, donc je veux redistribuer cette bienveillance. Elle invoquera sans aucun doute comment le succès dépend à la fois de la ténacité et de l’adaptabilité. “Il faut pousser les portes et ne pas hésiter à utiliser la fenêtre”, souligne-t-elle.

« Disposer d’intervenants diversifiés permet de représenter tous les horizons et d’alimenter la réflexion », assurent les organisateurs. Une trentaine d’entrepreneurs engagés présentent leurs projets et tentent de convaincre le public en trois minutes, à l’occasion du « Marathon Pitch ».

3. Développez votre réseau professionnel

« Augmenter votre réseau est la clé du succès commercial à long terme ! Cela permet d’avoir des contacts, des relais de croissance et toutes les informations nécessaires pour se développer », explique CCI France. Les Chambres de Commerce et d’Industrie, qui aident chaque année 500 000 salariés à acquérir de nouvelles compétences, sont présentes à Go Entrepreneurs. En cette période de télétravail et d’implantation d’entrepreneurs dans les territoires, ils les incitent à entrer en contact avec des réseaux professionnels déjà établis à travers leurs dispositifs.

Lors de la rencontre, un événement de networking professionnel sera également proposé en ligne pour « rencontrer les acteurs de l’écosystème entrepreneurial ». Pour élargir l’expérience, les organisateurs ont créé la communauté Go Entrepreneurs sur Facebook. Objectif : solidarité et entraide entre entrepreneurs.

4. Revenir de la crise

Thème central de l’événement : le redémarrage. « Chaque crise ouvre une période de création de projets. C’est le moment de transformer les faiblesses de l’économie en opportunités », encourage la CCI France. Et pourquoi pas penser à la reprise d’entreprise, bénéfique pour ceux qui ne veulent pas repartir de zéro. « Il existe de réelles opportunités en capitalisant sur le savoir-faire des entreprises existantes. Cela fait partie de notre mission d’accompagner les acheteurs. “

Le nouveau contexte est aussi l’occasion de réfléchir à de nouveaux modèles. Plusieurs conférences portent sur l’entrepreneuriat d’impact (au service d’un enjeu social et/ou environnemental).

« Avec la crise sanitaire, on constate une prise de conscience chez les entrepreneurs. Beaucoup souhaitent mettre cette question au cœur de leur projet. Mais ce n’est pas toujours facile de trouver son modèle socio-économique ou ses financiers », note Cécile Leclair, directrice générale d’Avise, une société d’ingénierie spécialisée dans l’entrepreneuriat social et solidaire. Elle sera là pour guider ceux qui ont des questions et leur donner des ressources gratuites.

5. Investissez dans le numérique

En 2020, 71% des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable à leur activité (enquête AFNIC « Réussir avec le Web »). “Dans un monde marqué par le Covid, c’est devenu une obligation, on ne peut plus se passer de la vente en ligne, de la livraison…” confirme Alexandre Dana, co-fondateur de LiveMentor, une entreprise qui accompagne les entrepreneurs.


Lire aussiRecord des créations d’entreprises en 2020 : « Nous avons atteint 3 à 4 ans de maturité digitale »

De nombreux intervenants proposent d’accompagner les porteurs de projets un peu troublés par l’outil numérique. « Notre objectif : montrer qu’il ne faut pas avoir peur de ces compétences. C’est facile à maîtriser, tout est question de pédagogie. Nous partagerons des exemples concrets d’entreprises qui ont réussi le passage au numérique, comme un menuisier avec une chaîne YouTube avec 300 000 abonnés », prédit Alexandre Dana.

#Entrepreneurs #cinq #bonnes #raisons #suivre #lévénement

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
836FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img