Immobilier : des matériaux plus verts pour votre future maison… mais plus chers…

La nouvelle réglementation prévoit de réduire la consommation de combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables, ainsi que les émissions de CO2 dans les logements neufs. Mais ça coûte quelque chose.

Habitation passive, matériaux naturels et confort d’été, tels sont les objectifs de la nouvelle réglementation (RE 2020) qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Concrètement, votre future maison consommera peu d’énergie grâce à son isolation performante, son empreinte carbone sera considérablement réduite grâce à des matériaux biosourcés issus de matières organiques renouvelables comme le bois, le chanvre, la paille, la ouate de cellulose, etc. mieux adaptés pour faire face aux vagues de chaleur qui se produisent. Mais toutes ces nouvelles normes vont augmenter son prix.


Lire aussiImmobilier : construire une maison, combien ça coûte ?

Dans sept mois, les logements neufs ne seront plus chauffés au gaz, une énergie trop émettrice de CO2. « Il était adapté aux maisons anciennes mal isolées, qui nécessitaient un approvisionnement rapide en substances calorifiques », explique Antoine Des Barrières, directeur général de l’association Qualitel, qui promeut la qualité de l’habitat par la certification et l’information du grand public. Avec un poêle à bois, vous pouvez chauffer toute une maison demain grâce aux progrès de l’isolation. “

Ce sont donc les énergies renouvelables qui sont mises en avant et notamment la pompe à chaleur. Il s’agit d’un appareil qui capte les calories énergétiques de l’air pour les renvoyer vers le circuit de chauffage. La chaleur produite peut être utilisée pour chauffer/refroidir la maison ou pour produire de l’eau chaude du robinet. Il y a aussi le poêle à bois ou les panneaux solaires qui convertiront les rayons du soleil en électricité.


Lire aussiÉnergie solaire : kits de panneaux lumineux et amovibles à installer soi-même

Si l’isolant reste majoritairement laine de roche, laine de verre et mousse polyuréthane, la qualité et la quantité utilisées ont beaucoup changé en 20 ans. « Une maison bien isolée ne consomme quasiment plus d’énergie, c’est de l’ordre de 20 euros par mois », souligne Steve Beaudel, directeur commercial du groupe Hexaôm. Et bientôt ce ne sera même plus rien puisque les maisons produiront leur propre énergie ».

Enfin, le confort d’été s’imposera également aux logements neufs, qui consiste à maintenir un air relativement frais dans son logement, même par temps chaud, sans l’intervention de la climatisation. Orientation du bâtiment, surface vitrée (pas plus de 20 à 25 %), occultation avec store ou pare-soleil, ventilation double flux, puits canadien… les solutions écologiques sont nombreuses. « Même le bon vieux ventilateur de plafond fait son grand retour, s’amuse Antoine Des Barrières. Avec une bonne hauteur sous plafond, il peut faire baisser la température de la pièce de quelques degrés.

Deux écueils demeurent pour ces nouvelles règles. L’approvisionnement en matériaux biosourcés est compliqué car les filières françaises sont sous-développées. Et surtout les surcoûts qui en découlent. Selon diverses sources, il serait de 5 à 15 % selon les matériaux choisis.

#Immobilier #des #matériaux #verts #pour #votre #future #maison #mais #chers

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img