La Conférence épiscopale s’inquiète des menaces contre les Centrafricains

La Conférence épiscopale met en garde contre la situation sécuritaire en République centrafricaine. A l’issue de la retraite annuelle dans la ville de Bouar, dans l’ouest du pays, les évêques centrafricains ont publié un communiqué inquiet.

Avec notre correspondant à Bangui, Carole Valade

Alors que le gouvernement poursuit sa contre-offensive militaire pour repousser les groupes rebelles, la situation humanitaire se détériore dangereux avec plus de 700 000 déplacés internes, la moitié de la population en situation d’insécurité alimentaire, de difficulté d’accès ou de dangerosité des grands axes.

De ” joies du peuple Les évêques se félicitent de la reconquête de villes clés occupées par des groupes armés, mais le processus n’est pas encore terminé, a déclaré Mgr Nongo, président de la Conférence épiscopale centrafricaine (Cenca). ” ABEILLE l’arrivée des Forces centrafricaines et des Alliés, les autres se replient dans la brousse avec armes et bagages. Ils restent donc une source d’incertitude pour le reste de la population ».

guérilla

Les rebelles adoptent un mode opératoire de guérilla, les attaques et le banditisme se multiplient et l’utilisation de mines antipersonnel inquiète la Conférence. ” Les activités rurales deviennent de nos jours un risque pour les praticiens. Les éleveurs sont pris en otage par ces différents groupes armés et donc la délocalisation devient de plus en plus risquée pour le reste de la population. » explique Monseigneur Nongo.

Résultat : une augmentation du coût de la vie. Par exemple, le sac de ciment, qui a été vendu 8.000 francs à Bangui (environ 12 euros), se négocie à 50.000 (environ 76 euros) à Obo, situé en Extrême-Orient.

La Conférence est également préoccupée par les informations faisant état d’abus commis par l’armée centrafricaine et ses alliés. ” Les soldats de l’armée nationale ont le devoir de montrer l’exemple ” elle dit.

Quant à la résolution du conflit, la solution ne peut être uniquement militaire. ” Nous devons entrer en contact », disent les évêques qui prônent un dialogue inclusif.

► À lire aussi : Centrafrique : le secrétaire général de l’ONU dénonce un « usage excessif de la force »

.

#Conférence #épiscopale #sinquiète #des #menaces #contre #les #Centrafricains

Ref. : rfi.fr/fr/afrique/

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img