Leader Price de Saint-Denis : Appel courtois déposé contre les tours de 10 et 13 étages

Les riverains du projet de transformation Leader Price de la Porte de Paris en programme immobilier, regroupés en collectifs et associations, ont déposé un recours gratuit contre le permis de construire délivré par la ville de Saint-Denis. Les commentaires de l’huissier sur le soleil ont également été faits.

Juste sous le soleil. Ou presque. Le 11 juin, un huissier est venu dans l’impasse pavée qui surplombe la rue Génin, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), pour laver la présence des précieux rayons de lumière à trois moments différents de la journée. Ces enquêtes un peu spécifiques ont eu lieu à la demande des habitants.

« Notre objectif est de démontrer que la recherche d’ensoleillement menée par les aménageurs des futurs immeubles de 10 et 13 étages à la place du Leader Price ne correspond pas à la réalité et que leur projet ne restera pas sans conséquences pour nous », résume Véronique , qui habite la ruelle avec des maisons de 1922. On va avoir des préjugés. “

Les conclusions doivent être jointes au recours gracieux déposé il y a un mois contre le permis de construire délivré le 23 mars par la ville de Saint-Denis en faveur de la démolition du supermarché obsolète de la Porte de Paris et son remplacement par un programme. Le redéveloppement est réalisé par le groupe Panhard, associé à Mercialys, propriétaire du terrain de 7 000 m², avec les Ateliers 2/3/4, en charge de la maîtrise d’œuvre architecturale.

Une résidence étudiante et un restaurant au bord de l’eau

Le point culminant sera la construction du Belvédère, haut de 13 étages, en bordure du canal Saint-Denis, ainsi qu’une résidence étudiante de 96 chambres sur dix niveaux, à l’angle du boulevard Anatole-France. Le supermarché revient au pied de l’immeuble. Il y aura 168 logements dont 119 en accès libre et un restaurant de 300 mètres carrés sur l’eau.

Saint-Denis, le 11 juin 2021. Des habitants de la petite impasse construite en 1922 ont appelé un huissier pour voir l'ensoleillement actuel, avant la réalisation du programme immobilier derrière leur maison.
Saint-Denis, le 11 juin 2021. Des habitants de la petite impasse construite en 1922 ont appelé un huissier pour voir l’ensoleillement actuel, avant la réalisation du programme immobilier derrière leur maison. LP/CG

“Avec cet appel gracieux, l’objectif est de faire avancer le projet”, a déclaré Coline Robert, l’avocate représentant cinq associations : le Syndicat des résidents du Stade de France, le Comité Porte de Paris, l’AHUSIP SDG ces résidents et travailleurs, co-propriété de Rive Gauche 18 bis, rue Génin et de l’Association 18 Bis.

Lorsque Coline Robert a cité une erreur de procédure dans les délais d’enquête dans l’espoir d’éviter l’affaire, elle a surtout insisté sur les inquiétudes des habitants concernant la diminution de l’ensoleillement, la hauteur de deux immeubles (plus de 40 mètres devant le Belvédère) et l’impact du programme sur le bruit et la qualité de l’air. L’avocat évoque une augmentation du trafic de 5,5%, une estimation basée sur les documents fournis pour l’obtention du permis de construire.

Refus d’une “entrée de ville en béton”

« Le projet ne correspond pas du tout à notre vision de l’entrée du vieux Saint-Denis », résume Victoria Chabran, de l’Association des résidents du Stade de France. Nous voulons une entrée tranquille, pas cette entrée de ville en béton qui nous choque et qui ne colle pas au canal. Nous ne voulons pas que cette tour de 13 étages écrase le paysage. “

Saint-Denis, fin janvier.  Le Leader Price laisse place à deux tours de 10 et 13 étages.  Le magasin sera intégré au nouveau quartier.
Saint-Denis, fin janvier. Le Leader Price laisse place à deux tours de 10 et 13 étages. Le magasin sera intégré au nouveau quartier. LP/CG

Les opposants attendent des pourparlers avec la ville. « Cet appel gracieux est aussi une tentative d’établir un dialogue avec la ville, poursuit Victoria Chabran. Un échange a débuté début mars, mais n’a pas été suivi depuis. “

Adrien Delacroix, adjoint au maire chargé de l’urbanisme, rappelle que “le projet respecte le PLUI (Plan local d’urbanisme intercommunal)”. « Si le permis est satisfaisant, nous n’avons pas d’autre choix que de le délivrer », ajoute-t-il. Il n’y a pas d’arbitraire. Quoi qu’il en soit, nous méritons mieux qu’un supermarché des années 1970 à l’entrée de la ville. L’élu rappelle également que l’an dernier il avait demandé au promoteur de revoir sa copie, notamment sur la qualité architecturale des matériaux.

La municipalité a jusqu’au 17 juillet pour répondre. Le promoteur, de son côté, indique seulement qu’il “attend le retour” de la mairie. “Il nous reste encore un mois”, confirme Adrien Delacroix, sans en dire plus sur la décision qui sera prise. Si vous ne répondez pas, la demande sera rejetée. Les demandeurs se réservent alors le droit de contester ce délai devant le Tribunal Administratif de Montreuil.

#Leader #Price #SaintDenis #Appel #courtois #déposé #contre #les #tours #étages

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
822FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img