Mort de Delphin Kahimbi en RDC : les six prévenus libérés en première instance

Aucune condamnation après plus d’un an d’instruction et de procès devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe. Le procès s’est ouvert début mai à la prison centrale de Makala, où quatre des six accusés étaient détenus. La veuve du défunt et sa belle-mère qui étaient accusées de meurtre ont été acquittées par les juges, mais les zones d’ombre demeurent.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

En République démocratique du Congo (RDC), à l’issue de trois audiences tenues dans la cour de la prison de Makala, lundi 7 juin, les juges ont acquitté et acquitté les six suspects dans le procès sur la mort, le 28 février 2020, du Le général de division Delphin Kahimbi, ancien chef du renseignement militaire et proche de l’ancien président Joseph Kabila.

► À lire aussi : RDC : Suicide ou meurtre, la fin brutale du général Delphin Kahimbi

« Le tribunal dit non établi, en fait comme en droit, le crime de meurtre imputé par les prévenus Nkoy Okale Brenda et Mondo Mpila Scolastique. Par conséquent, les acquitte et les renvoie dans le cadre d’une procédure judiciaire, ordonne la restitution de toutes les marchandises saisies comme indiqué dans l’exposé des motifs. »

Le jour de sa mort, Delphin Kahimbi était attendu devant le Conseil national de sécurité pour suspicion d’espionnage et atteinte à la sécurité de l’Etat.

Parties civiles insatisfaites

Sa veuve était le principal suspect et est assigné à résidence depuis fin 2020. Devant le tribunal, elle a fait valoir que son mari s’était effondré après une crise le 28 février 2020.

Mais le rapport d’autopsie disait le contraire : le général avait été pendu.” atypique et incomplet ».

Sans preuves matérielles, le procureur et les parties civiles n’ont pu convaincre les juges. Était-ce un meurtre ou un suicide ?

La justice a tranché, mais le mystère demeure, notamment pour les défenseurs des droits humains, comme Emmanuel Adu Cole, de la Bill Clinton Peace Foundation. ” Nous demandons à la justice militaire de poursuivre les enquêtes, d’arrêter les vrais coupables. »

Le procureur n’a pas pris la parole sur place, mais les parties civiles veulent faire appel.

.

#Mort #Delphin #Kahimbi #RDC #les #prévenus #libérés #première #instance

Ref. : rfi.fr/fr/afrique/

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img