Roland-Garros : avec Maélie, un Monfils peut en cacher un autre…

Maélie, 16 ans, la demi-soeur de la n°15 mondiale, a fait ses débuts sur la grande table du tournoi juniors de Roland-Garros ce lundi 7 juin. Découverte.

Il y aura plein de Monfils en deuxième semaine de Roland-Garros… Mais pas Gaël, ancien demi-finaliste et triple quart de finaliste, qui a été lâché au deuxième tour cette année par le Suédois Mikael Ymer. Dans la famille du n°15 mondial il faudra dessiner la demi-soeur Maélie, 16 ans, qui a été invitée à jouer pour la première fois à la grande table du tournoi junior… remportée par son aînée de dix-sept ans. depuis. Ce lundi, elle affrontera la Russe Polina Iatcenko pour sa participation à la course.

« Il y a deux ans, elle était invitée à se qualifier, se souvient Rufin, père et champion éleveur. Ça ne s’était pas bien passé, elle avait été mangée. Aujourd’hui, elle arrive avec une grande envie, elle se sent plus à l’aise et plus sûre d’elle. Elle a bien appris à paramétrer son jeu, et surtout à finir les points. Elle avait tendance à jouer sans jamais finir…’

Après un stage familial à Petit-Bourg, en Guadeloupe, l’adolescente a rejoint le Creps de Reims en 2016 et poursuit sa formation depuis 2019 au Centre national de formation (CNE), à deux pas de la terre battue de la porte d’Auteuil. S’il est mené par le duo Noëlle Van Lottum-Jean-Marie Tenenhaus, le 283e au classement ITF (-2/6), licencié à Sarcelles (Val-d’Oise), sait que le père, qui passe beaucoup de le temps d’argent dans la capitale n’est jamais loin.

“Je le suis de près”, dit-il en riant. J’ai essayé d’apprendre et de retenir les leçons de ce que nous faisions avec Gaël. Comme lui, elle a un gros coup, un gros service… “Et un énorme signe qui ressemble à un fardeau. “Impossible d’y échapper”, poursuit-il. Elle s’appelle Monfils quand même ! Elle me répète toujours : Gaël est Gaël, Maelie est Maelie. Elle a 16 ans, elle peut le supporter. On lui en parle depuis trois ou quatre ans. Quand elle arrivait aux tournois, tout le monde venait la voir, essayer de lui parler lui mettait une pression supplémentaire pour rien. “

“Elle est passionnée, elle veut y arriver”, loue son frère Gaël

La jeune fille, fan de Roger Federer (qui s’est retiré dimanche), de Garbine Muguruza et un peu de Gaël quand même, a gagné en maturité et en autorité. « Maintenant, elle peut dire : Laisse-moi tranquille ! lance son aîné. Elle a son caractère. « Même si l’ombre fraternelle est encombrante et l’émancipation est nécessaire, Maélie peut compter sur le soutien et les conseils du n°1 tricolore. “Je lui parle quand elle en a besoin”, explique l’ancien numéro 6 mondial. Je suis son grand frère, il ne s’agit pas que de tennis. Elle est passionnée, elle veut y arriver. “

“C’est normal”, glisse Rufin. Surtout maintenant qu’elle va avoir besoin de lui. Ils parlent encore. Nous n’avons pas une science ancrée dans le tennis, nous apprenons tout le temps. Regardez Gaël. A son âge, il essaie aussi des choses…”

#RolandGarros #avec #Maélie #Monfils #peut #cacher #autre

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img