Roland-Garros: Djokovic, Tsitsipas, Zverev … qui veut la peau de Rafael Nadal?

Le tournoi de Paris débute dimanche prochain et l’Espagnol poursuit sa quête vertigineuse d’un 14e titre, synonyme du 21e Grand Chelem. Mais il y en a quelques-uns qui peuvent vous gêner …

Il est fait d’un métal de couleur ocre qui défie les lois de l’attraction terrestre depuis seize ans. Incassable. Immuable. Aussi inoxydable que l’acier de la statue de trois mètres de haut et près de cinq mètres de large qu’il fige désormais en action dans l’immortalité du stade de Roland-Garros. Le Grand Chelem de Paris débute dimanche prochain et Rafael Nadal, 35 ans ce jeudi, est à la recherche d’un 14e titre.

«Ce qu’il a fait ici est pour moi la plus grande réussite de l’histoire du sport», glisse avec admiration le directeur du tournoi Guy Forget. L’Espagnol est déjà seul sur Terre, mais pourrait même devenir seul au monde en soulevant un 21e trophée majeur qui relèverait Federer au deuxième niveau des livres d’histoire. Chaque année, nous regardons le grain de sable, le petit caillou dans la chaussure décoré de cornes. Et presque à chaque fois (13 sur 15), le majorquin réduit les doutes en poussière et étend les bras tendus sur sa terre promise au centre.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros)

Cette fois, cependant, l’alarme orange n’est pas allée très loin. Avec deux points (une balle de match pour Tsitsipas en finale de Barcelone et deux pour Shapovalov à la 8e place à Rome), ce serait l’état d’urgence. «Il a remporté un petit tournoi, Barcelone, et enfin Rome. Il faut dire clairement que les autres joueurs ont un peu rattrapé leur retard, ou vice versa. Nadal fête ses 35 ans début juin et s’attaque au toujours provocateur Boris Becker. Il n’y a pas de tournoi plus exigeant physiquement que Roland Garros. Cela peut être un premier signal avec un Nadal plus lent se fatiguant un peu plus vite qu’avant. “

“S’il y a un favori, c’est lui!”

L’ancien entraîneur de Djokovic met sans aucun doute l’équipe devant le taureau. “Ils (NDLR: Nadal et Djokovic) ont moins de marge, ils sont de plus en plus accro aux différents joueurs, note Gilles Simon. Ils ont des matchs de moins en moins calmes, mais ça dure! C’est là que vous voyez qu’ils sont forts. «Même son de Marcha Real aux côtés de Jo-Wilfried Tsonga, qui connaît son petit Rafa bien illustré. “Demandez à tous les joueurs, même ceux qui peuvent le battre aujourd’hui, ils pensent qu’il est le favori, en battant le demi-finaliste des éditions 2013 et 2015. Il n’y a pas de doute, il a gagné treize fois en quinze ans, c’est juste extraordinaire. Si il y a un favori, c’est lui! “

Est. Depuis son élimination par Djokovic en quarts de finale de Roland-Garros 2015 (sa dernière défaite à Paris), huit joueurs ont réussi à faire chuter Manacorí sur sa surface favorite: Djokovic, Thiem, Tsitsipas, Zverev, Rublev, Schwartzman, Fognini et Cuevas . Même si Rublev, programmé pour jouer contre Nadal en quarts de finale, peut créer la surprise avec ses risques maximum, c’est certainement du côté des quatre premiers qu’il faut trouver celui qui pourra lui succéder sur le palmarès. . .

Vainqueur en 2015, Novak Djokovic devrait croiser l’extraterrestre en demi-finale. Un bon point pour le numéro 1 mondial, qui sait à quel point le poids d’une finale face au maître des lieux peut être écrasant. Il y a six mois, le Serbe était dispersé comme un puzzle (6-0, 6-2, 7-5). C’est à lui de ramasser les morceaux. Derrière, avec le zèle de ses vingt-deux ans, Stefanos Tsitsipas, demi-finaliste en 2020, est l’héritier.

La tournée d’adieu de Federer?

Le Grec, n ° 1 de la course, a remporté Monte-Carlo et Lyon et a renversé Nadal en finale de Barcelone. Alexander Zverev, il a offert les quarts de finale ibériques à Madrid avant de remporter le tournoi. Mais dans des conditions très différentes de Paris, avec la spécificité d’un Masters 1000 en hauteur. Dominic Thiem reste. Mentalement épuisée depuis la recherche de l’US Open 2020, la double finaliste autrichienne Porte d’Auteuil a du mal à gravir la pente.

Tsitsipas, Zverev et Thiem entament leur quinzaine ce dimanche. Avec la chance heureuse de ne pas rencontrer Nadal (ou Djokovic) avant les résultats du 13 juin. Il n’a pas encore vu Roger Federer. Pour ce qui ressemble à une tournée d’adieu, le Suisse, 40 ans en août, n’a d’autre ambition que d’aligner des sets en vue de sa précieuse saison sur gazon et de rêver d’or olympique. Toujours numéro 8 mondial malgré plus d’un an d’obscurcissement dû au gel du classement ATP, les Bâlois n’ont disputé qu’un match en près de trois mois. Son alter ego féminin Serena Williams, 39 ans, marche depuis quatre ans après un 24e Grand Chelem insaisissable que Bartys, Swiatek ou même Sabalenka ne veulent pas du tout lui offrir …

#RolandGarros #Djokovic #Tsitsipas #Zverev #qui #veut #peau #Rafael #Nadal

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img