Tchad: la polémique sur la nomination des officiers supérieurs se poursuit

Au Tchad, une semaine après la nomination des officiers supérieurs, la polémique se poursuit. Le décret, en date du 21 mai, du Conseil militaire de transition, qui a nommé des officiers supérieurs au sein de la DGSSIE, la garde présidentielle, a provoqué des différends.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula

Selon les manifestants, ces nominations ne répondent à aucune préoccupation d’équilibre national et attisent le discours communautaire. Selon eux, cela ne favorise pas la réconciliation avant l’ouverture d’un dialogue national inclusif, cadre de réflexion en vue de la mise en place de nouvelles institutions de la République.

Coup d’espoir pour le changement

Les dernières nominations à la garde présidentielle sont un coup dur pour ceux qui espèrent un changement pendant cette transition, selon l’ONG African Humanitarian Action. Sur les 37 officiers supérieurs nommés à des postes de responsabilité, une grande majorité provient de la même communauté, celle d’Idriss Déby Itno.

Pour le chef du conseil d’administration de l’ONG AHA, « la continuité du commencement sans le commencement. C’est le même système qui continue. C’était une désignation clanique et régionaliste qui a contribué à assurer le pouvoir. Il ne permet pas la réconciliation nationale. Combien de groupes ethniques au Tchad sont dans l’armée? ? Ils doivent être représentés. Le Tchad appartient à tout le monde ».

Réconciliation

Du côté des autorités, le porte-parole du gouvernement de transition Abderaman Koulamallah joue la carte de la réconciliation: ” Ce sont tous des Tchadiens qui ont été nommés et qui ont été jugés valides pour ces postes. Si les cadres militaires, les dirigeants politiques se sentent blessés, le gouvernement pourra y remédier sans sombrer dans la folie des conflits ethniques et tribaux qui ont fait des ravages dans notre pays ».

Selon une source gouvernementale, les nominations devront être mises sur la table du dialogue national inclusif. Sans cela, a-t-elle dit, il serait difficile de coexister pacifiquement, l’un des objectifs de la transition.

Lire aussi: Tchad: le président Mahamat Idriss Déby a accueilli la classe politique et la société civile

.

#Tchad #polémique #sur #nomination #des #officiers #supérieurs #poursuit

Ref. : rfi.fr/fr/afrique/

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
840FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img