Yvelines: En raison de l’orangerie illégale, les mariages sont interdits au château de Senlisse

Classée comme l’un des plus beaux endroits pour célébrer un mariage en Ile-de-France, la cour de Senlisse ne pouvait plus accueillir les mariés car l’orangerie installée à cet effet n’existe pas actuellement administrative. Les couples accusent une déception.

C’est un vrai coup dur. Tant pour le gérant de Senlisse Events, la société qui exploite le Senlisse Court, que pour tous les couples qui se préparaient (enfin), après un ou plusieurs reports à cause du Covid, à célébrer leur engagement. L’orangerie installée derrière le bâtiment, un beau château de la fin du XVIe siècle, ne peut plus recevoir d’invités en raison d’une procédure de fermeture administrative.

«Nous sommes dans une situation quelque peu kafkaïenne», reconnaît une source proche du dossier. Nous avons un bâtiment qui existe et qui n’est pas destiné à être démoli, plusieurs juges se sont prononcés sur cette question, malgré cela, ce bâtiment n’a pas d’existence administrative. Il faut dire que la construction de cette orangerie s’est faite illégalement car toute installation sur le site classé est soumise à un permis. Depuis, les différentes procédures n’ont pas abouti à une régularisation. Cette situation ne fait pas le bonheur des couples qui, pour certains, en sont à leur troisième procrastination.

Lise, 29 ans, a pris la «décision difficile» d’annuler son mariage. «On nous appelle les mariés maudits, nous y avons cru jusqu’au bout», souffle la jeune femme qui «retombe des nuages». Elle prévoyait d’épouser Marc l’été dernier, avant de décider de le reporter au 3 juillet en raison de la crise sanitaire. Le couple s’est toujours réuni à l’hôtel de ville, mais ils ont attendu de passer devant un prêtre avant de célébrer pleinement leur union.

“J’ai pleuré parce que c’était le rêve d’une petite fille”

«C’est super difficile car c’est beaucoup d’organisation, tous les prestataires étaient super sympas quand il a fallu déménager la première fois, mais on a préféré prendre la décision d’annuler là-bas», confie ce habitant d’Herblay (Val-d’Oise) qui se termine par “une robe qui n’est jamais dans le placard”. «J’ai pleuré parce que c’était un peu le rêve d’une petite fille. “

La Cour de Senlisse est une dépendance du Château de Dampierre.
La Cour de Senlisse est une dépendance du Château de Dampierre.

Il est donc inévitable que les SMS adressés aux invités pleuvent déjà depuis plusieurs jours. “On se dit qu’il y a plus de sérieux dans la vie, la jeune maman le met en perspective. Mais il y aura certainement toujours ce petit truc de mariage qu’on n’a jamais eu.”

Jean, il reste optimiste. Il faut dire que la société événementielle a demandé l’installation temporaire de barnum. Mais le temps dont dispose la mairie continue jusqu’à… fin juillet. Cependant, Jean prévoyait de se marier le 11 juillet. Son quatrième rendez-vous en un an!

«Plus nous nous déplaçons, plus nos grands-parents vieillissent. Même s’ils sont relativement en forme, leur état actuel n’est plus le même qu’il y a un an », répond le futur marié, qui facture entre 2 000 et 5 000 euros de surcoût. Lorsque l’homme de 28 ans «tente de maintenir le moral», sa partenaire est «très touchée» par la situation. Et le couple n’a pas de solution de repli à ce jour.

Un domaine bien entretenu … grâce aux réceptions de mariage

La Cour de Senlisse est l’un des rares bâtiments bien entretenus d’Ile-de-France à disposer encore d’un canal d’eau. Il faut dire que l’activité économique générée par l’organisation de mariages permet de préserver ce patrimoine, qui dépend du château de Dampierre.


Lire aussiCovid-19: après les “concerts tests”, bientôt les “mariages tests”?

«De mai à octobre, c’est la saison des mariages et le reste de l’année nous en profitons pour faire des travaux et préparer le domaine», précise le locataire Xavier Lazzarino, qui a dépensé 50 000 euros pour le nettoyage et la restauration du domaine. toit du château et 40 000 euros pour la restauration des fondations sous-marines d’une tour.

Si l’entrepreneur avoue avoir “installé l’orangerie illégalement”, il a notamment soutenu “les différentes demandes de sécurisation du site” et de faire en sorte qu’il y ait le moins de bruit possible pour les voisins.

Le maire a décidé de faire démanteler l’orangerie

«J’habite ici, mes enfants vont à l’école du village, donc mon intérêt n’est pas de me fâcher contre eux», a déclaré le père de famille qui a reçu 160 000 euros d’aides d’État dans le cadre des mesures Covid pour les entreprises. Si je n’ai pas le droit de recevoir des gens sous le hangar demain, c’est comme si cet argent public avait été jeté à la poubelle. “

Face à cela, le maire de Senlisse ne voit pas d’autre solution que «de démanteler cette orangerie absolument interdite». “Il voulait déposer un permis de construire, mais le préfet m’a ordonné d’interdire cette construction, qui est illégale selon le plan d’urbanisme local et le concept de site classé”, a déclaré Claude Benmussa (SE).

«Si 150 voitures partent à 3 heures du matin, cela fait beaucoup de bruit, mes électeurs me parlent. Un mariage sous tente avec 200 personnes, ce sera l’enfer, imaginez l’élu. M. Lazzarino a une politique du fait accompli. Nous sommes dans un état de législation, nous ne sommes pas dans une république bananière. »À ce propos, l’ancien directeur financier adjoint du groupe France Télécom l’assure:« un jour, nous obtiendrons le démantèlement de l’orangerie. “

#Yvelines #raison #lorangerie #illégale #les #mariages #sont #interdits #château #Senlisse

Ref. : leparisien.fr

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
840FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img