Cameroun – Scandale Covid-19: accusé par le journaliste Sismondi Barlev Bidjocka d’avoir obtenu un contrat fictif,

Après avoir menacé de porter plainte contre le promoteur de RIS FM, le président national du PCRN lui accorde un droit de réponse et présente des pièces comptables pour prouver son intégrité.

Nous attendrons encore avant de savoir si Cabral Libya de Li Ngue, député de la nation, élu par le Département du Nyong-Et-Kellé, portera plainte contre le promoteur des émissions Radio RIS FM de Yaoundé sur la fréquence 105.8. Le 28 mai 2021, le président national du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a menacé sur Twitter Sismondi Barlev Bidjocka, coupable à ses yeux de calomnie, en ces termes: “Moi René Roger BEBE, avocat, vérifie l’authenticité d’un texte diffamatoire circulant sur les réseaux sociaux qui m’attribue des marchés publics dans le monde désordonné de Covid-19. Si nécessaire, des poursuites judiciaires seront engagées contre l’auteur connu comme journaliste ».

Le 27 mai, c’était plutôt un droit de réponse que Sismondi Barlev Bidjocka a reçu à son domicile d’un huissier de justice. Un droit de réponse qu’il doit diffuser «Dans les 48 heures suivant la réception, au même moment et dans les mêmes conditions d’audience». Le 28 mai, Cabral Libii a exposé des documents comptables sur Internet, expliquant que c’était la preuve qu’il était revenu aux archives de l’Université de Yaoundé II Soa, la somme de 420 000 francs CFA représentant le coût. Libéré pour une mission (annulée) et le reste du coût de diffusion du spot publicitaire pour les licences professionnelles sur CRTV et Canal 2.

Cependant, on peut penser que l’option de la plainte n’est pas abandonnée, car la porte-parole de Cabral Libii, en annonçant le dépôt du droit de réponse sur Internet, met fin à son annonce de dépôt du droit de réponse sur les réseaux sociaux. en précisant qu’il s’agit de “STAGE ONE …”.

La colère du patron de PCRN et de ses partisans a été alimentée par les allégations du journaliste dans un éditorial sur RIS FM le 25 mai. «Hier soir, j’ai entendu dire que le chef du PCRN Cabral Libii li Ngué et son collègue adjoint Nourrane Foster gagnaient des marchés pour COVID 19, sur les 135 milliards du FMI. Et alors ? N’importe qui crierait, et il ne se tromperait pas, mais écoutez le reste. S’il ne s’agissait que de gagner des marchés réguliers comme d’habitude, nous n’aurions rien à dire. Mais nous sommes ici en présence de deux personnages qui ont fait rêver les jeunes dans le sens de construire une terre d’hommes droits. Deux personnages qui viennent de brûler tout l’honneur et l’espoir d’obtenir des contrats avec le Département de la Santé figurent en tête de liste des ministères entendus par le TCS dans l’enquête sur le détournement de fonds publics, de fonds alloués dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19 . Cabral et Nourane Fotsing ne diront pas qu’ils ne savaient pas parce que c’est en plein titre du document. Où est l’offre? Où sont les procédures d’appel d’offres pour un marché public? AHH oui, c’était d’un commun accord; c’est encore plus grave. J’en ai entendu certains défendre leur défense en affirmant que l’urgence justifiait cet accord mutuel avec le COVID-19. “, s’exclama Sismondi Barlev Bidjocka.

.

#Cameroun #Scandale #Covid19 #accusé #par #journaliste #Sismondi #Barlev #Bidjocka #davoir #obtenu #contrat #fictif

Ref. : cameroon-info.net

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
840FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img