Cameroun – Covidgate: René Emmanuel Sadi touche le dernier clou

Le départ du porte-parole du gouvernement et également du ministre des Communications le 28 mai a confirmé toute la rumeur qui grondait à travers le pays.

Mauvais temps pour les voleurs! René Emmanuel Sadi, dans son tempérament diplomatique et dans la volonté de préserver le fin fil de la solidarité gouvernementale qui existe encore, ne signifiait pas que Paul Biya soit terriblement en colère contre ceux de ses ministres qui ont pris ou auraient pris des libertés dans l’orthodoxie de la gestion des fonds publics. Evidemment, tous ceux qui examinent le sens des mots! “C’est ainsi que les membres du gouvernement et d’autres personnalités ont été appelés à rendre compte aux institutions appropriées, y compris le ministre en charge du contrôle supérieur et le bureau des comptes de la Cour suprême”, a annoncé Sadi René à la presse. Les mots mesurés, le diplomate qu’il est, a clairement lutté en lui-même pour ne pas trahir toute l’émotion qui étrangle actuellement Etoudi après avoir observé des erreurs dans la gestion des fonds consacrés à la réponse Covid-19. “Ces organes de contrôle de gestion ont conduit à la production de rapports sur la base desquels le Chef de l’Etat a examiné les enquêtes judiciaires actuellement en cours par le Tribunal Pénal Spécial (TCS)”, a clairement indiqué le Mincom dans son communiqué.

René Emmanuel Sadi dit que Paul Biya, après avoir au moins lu les rapports des deux institutions précitées, a décidé de mettre fin à cette mauvaise gestion excessive. Comment comprendre que les fonctionnaires détournent des fonds destinés à protéger la vie des citoyens? Lorsqu’ils sont dans une famille pauvre, les voisins du quartier apportent de l’argent et le mettent à la disposition du chef de famille pour s’occuper de leurs enfants et qu’ils utilisent cet argent pour satisfaire leurs plaisirs égoïstes, ce qui rend la famille triste. sort, comment allons-nous le traiter? Que feront ses bienfaiteurs? La réponse du président à porter l’affaire devant les tribunaux trahit sa détermination à punir les auteurs. Cette possibilité devient une urgence, car oser détourner de l’argent de la réponse Covid-19 est aussi coupable que de tenter de déstabiliser les institutions de la République.

Pour l’instant, nous devons convenir avec René Emmanuel Sadi qu’aucun ministre ou fonctionnaire ne doit être nommé par son nom à ce stade comme coupable de détournement de ces fonds Covid-19. Seul le pouvoir judiciaire le dira à l’issue d’enquêtes et de débats contradictoires. “ Aussi le gouvernement de la République déplore et déplore cet état de fait et appelle à la retenue et au sens des responsabilités de tous, afin d’éviter la honte et condamner sans condition les membres du gouvernement et autres personnalités qui ont été appelés à participer à la gestion de ces fonds publics, c’est tellement vrai que nul ne peut être condamné a priori pour quelque fait que ce soit, même si sa culpabilité n’a pas été prouvée », conseille-t-il aux Camerounais face à cette situation malheureuse.

Confiance en la justice camerounaise

Le défilé dans la lignée des ministres et personnalités impliqués dans la gestion des fonds Covid-19 n’a absolument rien à voir avec la série de films joués pour amuser la galerie. Non! Les détectives du Tcs, devant les vases d’or pleins de scandales, boivent du lactosérum en montrant les preuves accablantes que tel ou tel tient un ministre ou cette personne responsable. Des bruits émanant du centre administratif de Yaoundé, du quartier de la justice, de nombreux ministres et autres quittent les lieux dans un chagrin total car les rapports de la Consupe et de la Cour des comptes sont faits de béton. Au rythme des choses, une section entière du gouvernement NnomNgui pourrait bientôt méditer sur son sort au centre de détention provisoire de Kondengui. Emmanuel Sadi ne l’exprime pas moins en termes précis: “ Dans cette perspective, le Gouvernement de la République demande à nos concitoyens de faire pleinement confiance à la justice camerounaise, qui saura assumer ses responsabilités dans le respect des droits et de la dignité. des gens. . concerné “.

Cette fois, nous aurons compris que ceux qui seront coupables du détournement des fonds Covid-19 se rendent déjà compte qu’ils sont à jamais tombés en disgrâce aux yeux de Paul Biya. En s’attaquant directement à la santé des Camerounais, confrontés à la pandémie mortelle de Covid-19, a visiblement trahi «l’homme-lion» qui est principalement responsable de la santé des Camerounais. René Emmanuel Sadi, dans son discours sobre mais poignant, aura eu le grand mérite de poser le dernier point sur le cercueil des sceptiques de Covidgate. Dès que le cycle est fermé à Tcs, la masse est dite.

Léopold DASSI NDJIDJOU

#Cameroun #Covidgate #René #Emmanuel #Sadi #touche #dernier #clou

Ref. : 237online.com

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
840FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img