Cameroun – Domaine privé de l’Etat : Convoque les anciens propriétaires de titres fonciers soumis à expropriation

C’est l’essentiel d’une circulaire signée le 4 juin 2021 par le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (MINDCAF), Henri Eyebe Ayissi.

Les anciens propriétaires des terrains expropriés doivent évacuer les lieux choisis d’utilité publique. Le rappel fait l’objet d’une lettre circulaire signée le 4 juin 2021 par le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

Dans sa lettre, Henri Eyebe Ayissic se souvient que « De nombreuses dépendances du domaine privé de l’État, acquises au travers de procédures longues et coûteuses d’expropriation et d’indemnisation, sont de facto occupées par des personnes sans droits ni titres, ou réinvesties par leurs anciens propriétaires, au seul motif que les titres fonciers sont soumis à les expropriations totales ou partielles pour cause d’utilité publique en cause n’ont jamais été transférées et remédiées par le Service Territorial de la Conservation des Terres ».

Selon le quotidien Le Messager qui rapporte cette information dans son édition du lundi 7 juin 2021, est cette situation embarrassante « Attribué à la mauvaise volonté ou à la résistance des expropriés, également à la négligence erronée des responsables des services des domaines, du cadastre et de la conservation du sol ».

Pour MINDCAF, « La possession illégale de copies des titres fonciers expropriés, la modification dangereuse ou incomplète des limites cadastrales et l’absence d’inscription des informations nécessaires au cadastre deviennent alors le prétexte de réclamations sans fondement juridique, incapables de faire face aux conséquences de la expropriation, telle que définie aux articles 4 et 14 de la loi n° 85/09 du 4 juillet 1985 et à l’article 32 du décret n° 2005/481 du 16 décembre 2005, qui réitère l’indisponibilité légale des immeubles concernés par l’expropriation ».

La circulaire du 4 juin 2021 a donc pour objet de rappeler le principe et la portée du transfert de propriété des terrains privés au profit de l’État ou d’autres personnes morales de droit public qui bénéficient de l’expropriation, et aux droits de propriété immatriculés sur le terrain. registre, qui doit être observée par les curateurs, en vue de : « Mieux consolider et ainsi protéger les droits de l’État découlant d’actes d’expropriation pour cause d’utilité publique. Ces règles concernant le retrait effectif des copies des titres fonciers expropriés, leur cession ou rectification, la radiation des différentes inscriptions au registre foncier qui grèvent lesdits titres fonciers et la cessation du traitement des dossiers d’acquisition des titres fonciers déposés à la date de la décision de l’arrêté d’expropriation”, nous pouvons lire.

En ce qui concerne la révocation effective des copies des titres fonciers expropriés, le Chef de Division des Domaines de Juridiction Territoriale est chargé de veiller à ce que les copies des titres fonciers expropriés soient effectivement révoquées pour être envoyées à la Conservation Foncière aux fins de la Conservation Foncière. de transfert ou de rectification, selon le cas.

.

#Cameroun #Domaine #privé #lEtat #Convoque #les #anciens #propriétaires #titres #fonciers #soumis #expropriation

Ref. : cameroon-info.net

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
821FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img