Cameroun – Inondations: Les habitants du quartier Bamileké dans l’eau

Les pluies torrentielles qui sont tombées récemment dans la ville d’Ebolowa après 18 heures ont causé beaucoup de dégâts, en particulier aux habitants du quartier Amand VI. De nombreuses maisons ont été détruites et d’autres ont été inondées. Si aucune perte de vie n’est à déplorer, les dommages matériels sont importants.

Depuis le retour des pluies, les habitants dudit quartier sont en détresse. Face à ces inondations dont ils sont victimes, ils ne savent plus où se tourner.

Selon eux, c’est la première fois depuis des décennies qu’ils s’installent dans ce quartier devenu un cauchemar.

Ils accusent la société forestière Cameroon United Forest (Cuf) d’avoir repris les actifs de la société Karyanis après avoir repris le remblayage du marais que l’Etat leur avait confié pour étendre leur domaine: ils n’ont jamais connu ce type d’inondations. expérimenté. Cela fait plus de deux ans que le Cuf a rempli ce marais, réduisant considérablement la taille du lit de la rivière Bengo, empêchant l’eau de circuler correctement, causant ce problème d’inondation qui nous affecte et maintenant c’est pire », a déclaré l’un d’eux. victime de soixante ans.

Les cours et les maisons sont sous l’eau. À l’intérieur, les meubles et autres meubles sont immergés. Seules les images sur le mur ont échappé à la colère des eaux. «Quand je suis rentré de l’église vers 20h00, j’ai découvert que dans mon salon et dans les chambres, les chaises, les salons, les canapés et les lits étaient exposés à la chaleur de l’eau déchaînée. Je ne peux rien récupérer. L’eau était montée au niveau des cuisses. Nous avons dormi sous les étoiles. Dieu merci, mes enfants ne se sont pas noyés », se plaint une autre victime. L’évacuation de l’eau dans la maison à l’aide des seaux n’a pas apporté beaucoup de profit, certains ont décidé de déplacer quelques affaires.

Malgré leurs nombreuses plaintes contre cette entreprise forestière, cause de leurs souffrances, les autorités locales sont restées impassibles. «Cela fait plus de deux ans que nous avons rencontré le préfet et le sous-préfet à ce sujet. Il n’y a rien que les autorités puissent faire, celles qui ont autorisé le Cuf à faire ce travail. N’oublions pas que cette entreprise leur paie beaucoup d’argent et que nous, les classes populaires, souffrons, nous allons faire comment », poursuit-elle.

Une société Cameroon United Forest (Cuf), sous la coupe, confirme avec enthousiasme l’un des responsables: «C’est l’indiscipline de certains habitants qui est à l’origine de cette inondation. Nous nettoyons régulièrement le fond de cette rivière, mais malheureusement certains ont construit et effectuent des travaux sur le fond du ruisseau, faute de passage l’eau doit pénétrer partout.

Dans la communauté urbaine d’Ebolowa, cette situation est alarmante. Et pour répondre aux plus urgents, en attendant le déménagement du Cuf dans le centre-ville, le maire de la communauté urbaine d’Ebolowa, Dr. Daniel Edjo’o, expulse d’abord la population de ce site qu’il qualifie de marécageux. «L’entreprise est restée dans le domaine assigné par l’État. Cela aide à libérer le lit de la rivière. Nous avons des populations installées dans ce marais, même si les Cuf partaient demain, ces populations seront toujours menacées. En juin, nous lancerons une vaste campagne pour libérer cette zone marécageuse occupée par les deux camps », a souligné le maire, le Dr Daniel Edjo’o.

Roger Takala

#Cameroun #Inondations #Les #habitants #quartier #Bamileké #dans #leau

Ref. : 237online.com

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
841FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img