Cameroun – Judo: Hortense Vanessa Mballa Atangana, l’agneau du sacrifice?

Le quadruple champion d’Afrique, le meilleur judoka camerounais en activité et l’un des plus complets, a été banni des Championnats d’Afrique seniors 2021.

Si aucune raison n’a été officiellement avancée pour justifier cette injustice, des sources rapportent que l’athlète n’est pas dans l’odeur de la sainteté avec la Fédération camerounaise de judo. C’est un message du 17 mai 2021 sur sa page Facebook qui lance l’avertissement! A partir de Château Gonthier, commune française déléguée, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 11 687 habitants, Hortense Vanessa Mballa Atangana perd du lest. “Je tiens à rassurer mes fans que tout va bien. Malheureusement, ne pas être présent au Championnat d’Afrique Senior de Judo qui doit défendre mon titre de champion d’Afrique ce week-end du 20 au 23 mai à Dakar. En effet, tout comme vous, je ont appris à travers les réseaux sociaux que je ne fais pas partie de la délégation de 6 athlètes sélectionnés pour défendre les couleurs du Cameroun alors que je suis le tenant du titre Cette situation m’est préjudiciable car elle m’empêche de faire quelques places de plus sur la liste IJF – classement et affaiblissant ainsi ma préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, avec un but déclaré et censé être sur le podium. Je suis certainement déçu encore d’avoir été traité si légèrement, mais je reste concentré et concentré sur le but final. J’ai été lutter pendant 4 ans pour honorer mon pays et donner au Cameroun un podium aux JO. Je continuerai à travailler dur pour que ce rêve ne me soit pas volé. Bonne chance à nos confrères qui défendront nos couleurs à Dakar », écrit le champion le cœur lourd.

Conseil de discipline

Et pour rassurer ses fans sur le fait que ce n’est pas un problème de performance, celle qui a récemment participé au Doha Judo Masters montre son palmarès élogieux. Elle est quadruple championne d’Afrique et est classée 14e au classement mondial de la Fédération internationale de judo, médaillée de bronze au Grand Chelem à Antalya cette année, médaillée de bronze au Grand Chelem de Düsseldorf en 2020; Médaillé de bronze au Grand Prix de Marrakech en 2019 et médaillé d’argent au Grand Prix des Pays-Bas en 2018. Des lauriers qui, curieusement, n’ont pas pu convaincre physiquement la Fédération camerounaise de judo (Fécajudo) et même le ministre des Sports et de l’Education de inscrire son nom dans la délégation camerounaise qui est à Dakar depuis le 17 mai sous la supervision administrative de Kamsu Kom Tekam, secrétaire général de Fécajudo.

Sur les huit ambassadeurs vert-rouge-jaune présents dans cette ville portuaire du Maroc, six sont des athlètes dont quatre filles et deux garçons dont les noms ont été validés par Narcisse Mouelle Kombi au travers d’une note officiellement signée. Respecte ses icônes, la présence de Mballa Atangana, la meilleure judoka active du Cameroun, ne devrait surprendre personne. Quadruple champion d’Afrique et quasiment qualifié pour les prochains JO pour le moment, l’athlète n’est pas encore en voyage.

Une grosse erreur, sinon un sacrilège, pour ceux qui connaissent les performances et l’expérience dans lesquelles le résident de Bikok puise. Si le Fécajudo refuse de commenter les vraies raisons de cette absence de parole, plusieurs observateurs au courant de l’actualité du judo camerounais s’accordent à l’unanimité sur le fait que les relations entre Mballa Atangana et les responsables fédéraux étaient loin d’être cordiales. La Lionne indomptable, qui a été présentée à plusieurs reprises comme une judoka rebelle, a été régulièrement menacée par un conseil de discipline qui n’a jamais été gagné dans sa cause.

Caprice l’étoile (?)

Après de nombreuses vérifications croisées, le Messager a appris de sources établies que sa non-convocation est le résultat de son obsession de faire le voyage à Dakar avec son coach personnel. Une proposition qui n’a pas obtenu l’approbation du Fécajudo, qui a vu cette “plainte” comme une insulte ou plutôt comme un caprice d’une star. Du coup, il s’est avéré «prendre en charge l’athlète et l’entraîneur en puisant sur un budget presque insignifiant. Et sur l’insistance de Mballa Atangana, la fédération n’a trouvé d’autre solution que de la laisser sur la touche », apprend-on.
Un argument que plusieurs proches des personnes impliquées essuient du dos de la main, soutenant fermement que les Fécajudo ont utilisé cette perche qui leur a été fournie pour régler des comptes contre le judoka. Dans cette anthologie de versions, un proche d’Alain Christian Kingue, le président de Fécajudo, agite une explication technique. «Vanessa Mballa a déjà récolté le maximum de points disponibles au niveau continental. Sa participation aux championnats d’Afrique n’aurait pas beaucoup servi. C’est pourquoi d’autres athlètes ont eu l’opportunité d’avoir besoin de ces points », a-t-il déclaré au micro de nos collègues sur 237online.com. De quoi conclure qu’il y a de l’anguille sous le rocher. Affaire à suivre!

Christian TCHAPMI

#Cameroun #Judo #Hortense #Vanessa #Mballa #Atangana #lagneau #sacrifice

Ref. : 237online.com

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img