Jeux Olympiques 2021 – Surf : Jérémy Flores au fond de la vague, Michel Bourez impressionné

Si Flores, piégé par les conditions, doit passer par la lueur d’espoir pour se qualifier, Bourez se qualifie pour les huitièmes de finale.

Ce n’est pas encore Teahupoo à Tahiti ou Jaws à Hawaï, peut-être les deux plus lieux célèbres dans le monde. Mais le « Beachbreak » de Tsurigasaki, à une centaine de kilomètres du stade olympique de Tokyo, s’est déjà avéré être le cadre idéal pour les débuts tant attendus du surf aux Jeux Olympiques. Une belle ligne droite qui s’étire sur plusieurs dizaines de mètres avec des vagues régulières à 1,50 mètre. Pas de quoi enchaîner des barils ou attaquer des airs, mais assez pour faire durer le spectacle.

Le seul défaut de ces vagues, comme tout le monde, c’est qu’elles restent capricieuses. Ils ont joué un très mauvais tour face à Jérémy Flores, longtemps bloqué en dernière position de sa séquence car il n’y avait pas de sélections dignes de ce nom. A l’opposé de l’impressionnant Japonais Igarashi, actuellement 6e de la Coupe du monde, du Péruvien Tudela et du Néo-Zélandais Stairmand, les Réunionnais ont attendu comme à leur habitude jusqu’au dernier moment pour tenter d’enchaîner les manœuvres. Sans succès.

Au final, il n’a pas pu récolter un modeste 7,63 points sur ses deux meilleurs runs. A en juger par son engagement, son innovation et la diversité de ses personnages (les critères habituels du jury), il n’a jamais trouvé le rythme pour construire son style physique. Le Français de 33 ans est déjà quadruple vainqueur de la WSL (du championnat du monde) et conserve ses chances de médaille, mais le chemin sera plus long puisqu’il doit rentrer dans le désespoir (à partir de 6h40 heure française) pour tenter de obtenir le KO – Atteindre le tour.

Placé en 5e série, Michel Bourez a bénéficié de meilleures conditions que son compatriote. Surtout, il a su prendre l’initiative de rompre avec un quatuor qui comprenait Glatzer (Allemagne), Munoz (Costa Rica) et surtout Gabriel Medina. Le double champion du monde brésilien, toujours électrique, a pris la tête, mais le Polynésien, deuxième, a fait mieux que de soutenir la comparaison.

Surfeuse Johanne Defay, incarcérée à La Réunion : “Etre privé de nature est compliqué pour la morale”

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus des médias audiovisuels publics européens membres de l’Eurovision. Ce contenu est publié en anglais ou en français.

Keywords:

Olympic Games Tokyo 2020,Jeremy Flores,Johanne Defay,Michel Bourez,Surfing,Olympic Games Tokyo 2020, Jeremy Flores, Johanne Defay, Michel Bourez, Surfing,,Jeux olympiques de Tokyo 2021,Surf aux Jeux olympiques de Tokyo 2021,Sports,La France aux JO de Tokyo 2021,

Actu Cameroun - Cameroun infoshttps://www.actu-cameroun.com
Actu Cameroun - L'actualité camerounaise et internationale en direct. Débats politiques, sports, société, ... #Actu #Cameroun #Info #News Retrouvez nous aussi sur les réseaux sociaux.

A lire aussi...

Suivez nous ...

4,266FansLike
831FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

A LA UNE

- Advertisement -spot_img